Forum Débat Citoyen

 

On n'a pas de mandat.... Mais on a des idées !

Avertissement : cette page a été réalisée au 2è semestre 2013 et est le fruit du "Débat Citoyen". Elle constitue une contribution au débat participatif : dès lors, l'Institut Beauséjour n'a pas souhaité la modifier sous prétexte "d'actualisation". On verra ainsi que quelques propositions émanant du Débat Citoyen (par exemple réaliser un petit immeuble de logements à l'emplacement de la salle Ravier) ont suscité des réserves (justifiées) lors des réunions des GT coeur de village fin 2014 et début 2015, un souhait majoritairement exprimé étant de ne pas densifier en nouveaux logements le coeur de village : l'Institut ne peut que se réjouir de voir ainsi traduite la volonté de chacun d'être un réel acteur du changement.

Flyer_V8_31juil13_V3reduc.jpg

 

L'espace public du centre ville de Mandres comprenant les 3 parcelles publiques des Charmilles, de la place du Général de Gaulle (ancienne mairie) et du site Beauséjour représente un rectangle de 2 à 300 mètres de côté.

On trouvera ci-dessous le contenu du débat-citoyen qui s'est déroulé de juin à novembre 2013 et dont tous les membres du Conseil municipal ont été informés par mail personnel le 15 novembre 2013. L'Institut Beauséjour engage désormais dans la continuité de ce débat l'opération "Décryptage".

Des renvois (***) signalent des aménagements réalisés ce second semestre 2013 par l'actuelle mandature. L'Institut Beauséjour, avec un esprit constructif, s'est borné à les évaluer au regard des principes d'aménagement du coeur de village. 

Les meilleures idées ont été reprises et mises en ligne.

Débat citoyen : le coeur de Mandres les Roses : Beauséjour, Charles de Gaulle et Charmilles

► Bâtiments et espaces publics

Constats : En déportant il y a 20 ans la Mairie dans les locaux de la Ferme et avec la reconstruction décidée de l'école primaire en un lieu unique décentré plus sécurisant pour les enfants, la place Charles de Gaulle n'offrira plus de véritable espace de vie public en coeur de village et sera réduite à un cordon de transit routier engorgé 2 fois par jour.

goulot_eglise_V2redu.jpg

L'accès Place Charles de Gaulle rue Paul Doumer en été (fin juillet 2013)

Les usagers en transit renonçent à faire une courte halte pour fréquenter les commerces locaux. La place du village n'est plus qu'un immense parking de 50 places de stationnement de moyenne et longue durée.

park_pl_de_G_V2redu.jpg

La place fin juillet 2013 / 9h du matin

voitur_1900_place_CdG_V2redu.jpg

La place 100 ans auparavant / 9h du matin

Constats positifs : Les 3 pôles publics Charmilles / Charles de Gaulle / Beauséjour se trouvent dans un petit rectangle de 2 à 300 mètres de côté. Il est réaliste de viser des résultats effectifs rapides : "Mandres 2020 : c'est possible !" Les récentes constructions attenantes de Boussy Saint Antoine s'intègrent harmonieusement et de manière très complémentaire pour mettre en valeur la place Charles de Gaulle.

Préconisations : 1/ avoir en permanence une vision globale et cohérente de l'aménagement du coeur de village dans toutes ses composantes : cheminements piétons, aires de stationnement, conditions de stationnement (moduler en zones de très courte durée, zone bleue, zones à durée indéterminée..), choix de l'énergie pertinente pour les bâtiments publics, cohérence architecturale, choix des commerces à susciter, etc... 

2/ dans un souci d'équilibre financier, plusieurs préconisations sont destinées à générer des rentrées financières pour la commune et lui économiseront chaque année la charge de fonctionnement de plusieurs bâtiments. Il est notamment préconisé de se défaire des bâtiments de piètre qualité architecturale ou patrimoniale en cédant (ou louant) l'emplacement ou le bâtiment pour une finalité (habitations, activité commerciale..) cohérente avec le plan d'aménagement global portée par le privé. A défaut, tout bâtiment rénové générera des dépenses annuelles nouvelles de fonctionnement dont les consommations d'énergie.

3/ l'exemplarité est une qualité essentielle pour une collectivité pour de multiples raisons. L'Institut Beauséjour se limitera à l'exemple de l'efficacité énergétique des bâtiments : la réglementation thermique 2012 ne s'impose pour l'essentiel qu'aux bâtiments neufs. Mais la rénovation d'un bâtiment public ne devrait-elle pas "pour l'exemple" viser systématiquement une efficacité énergétique exemplaire, surtout lorsqu'il s'agit de "rénover" un bâtiment inoccupé depuis des décennies. L'Institut Beauséjour serait reconnaissant à la commune de pouvoir disposer systématiquement d'un DPE (diagnostic de performance énergétique) de tous les bâtiments récemment rénovés par la collectivité. Ce diagnostic permettra en outre d'évaluer la dépense annuelle en énergie du bâtiment rénové.


► Choix d'un type d'énergie (renouvelable) commun à l'ensemble du périmètre public

thermo_avec_rtes_V2_6sept13_reduc.jpg

Extrait relevé thermographie aérienne réalisée en février 2010 par communauté communes Plateau Briard

Les dépenses énergétiques constituent une part essentielle des dépenses de fonctionnement d'un bâtiment. Compte tenu de la proximité sur un petit périmètre de nombreux équipements énergivores (gymnase, école, restauration, ancienne mairie (très peu isolée),...) un même choix rationnel d'une énergie non indexée sur le prix des énergies fossiles avec des équipements à faible temps de retour est le meilleur investissement responsable de notre collectivité. 

Préconisations : Dans une démarche d'aménagement d'un espace de vie, un des fils rouges (notamment en termes économiques) peut être une réflexion cohérente sur l'énergie en privilégiant le choix d'un même type d'énergie pour le chauffage et l'eau chaude sanitaire de tous les bâtiments.

La commune peut jouer un rôle incitatif et l'exemplarité avec ses bâtiments publics (dont la future école sur la parcelle des Charmilles). Il serait économiquement dommageable de ne viser à l'occasion de travaux que la seule minimisation du coût d'investissement immédiat, les temps de retour des solutions proposées étant le plus souvent de 2 à 3 ans (isolation) jusqu'à 7 ou 8 ans (cas du chauffage bois avec granulés issus de chutes et déchets scieries). 

Les courbes de consommations d'énergie sont différentes d'un équipement public à l'autre (gymnase, école, bibliothèque, salles de réceptions, etc...) et permettent en se compensant un certain lissage des pointes de consommation : la puissance installée pourra être diminuée en conséquence.

Dans une approche globale et rationnelle il importe de privilégier en permanence pour l'ensemble des bâtiments publics les solutions offrant le maximum de souplesse et d'économies financières : ainsi en choisissant une solution de chauffage collectif avec des granulés bois (et micro réseaux de chaleur) on peut étaler dans le temps l'installation des chaudières au fur et à mesure de la réalisation des équipements. De plus les particuliers ayant choisi une chaudière à bois pourront bénéficier des mêmes sources d'approvisionnement.

Economies d'énergie : un bilan énergétique du patrimoine de bâtiments publics communaux a été réalisé gratuitement par SIGEIF en 2009. D'importants gisements d'économie d'énergie (au minimum la règle classique des 80-20) existent avec des diminutions sensibles des dépenses en énergie à la clé (présentation des conclusions faite par SIGEIF (sept 2010) devant l'équipe municipale). 


► Bâtiment Beauséjour : un lieu public de vie

Beausejour_V13juil13._V2.jpg

Constats : 1/ Aspect économique et emplois : 80% des entreprises du Plateau Briard sont des artisans du BTP : si vous voulez bénéficier d'une aide publique pour vos travaux, votre artisan devra dès juillet 2014 avoir le label "RGE" (Reconnu garant de l'environnement). Des formations FEEBat peuvent  permettre d'avoir ce label... et votre artisan pourra préserver son carnet de commandes.

2/ Plus de 80% des logements ont plus de 25 ans et sont énergivores. Le gaz par exemple a augmenté de plus de 50 % depuis 2005 et votre facture de chauffage et eau chaude s'envole : une rénovation thermique s'impose !  Vous souhaiteriez être conseillé pour des travaux, voir en "vrai" des équipements (pompes à chaleur, huisseries d'un triple vitrage, ventilation double flux,...) et rencontrer des artisans locaux compétents.

Situé en plein coeur du village, BEAUSEJOUR peut répondre à toutes ces attentes. Lancé en 2008, lauréat de l'appel à projets Région/Ademe 2010 "bâtiments BBC", le projet de rénovation est désormais totalement mûr.

Préconisations : la rénovation du bâtiment Beauséjour autour d'un projet cohérent de "plate forme dédiée à l'efficacité énergétique du bâtiment" constitue une des missions phare de l'Institut. Tous les particuliers pourront ainsi bénéficier de conseils et de contacts pour réaliser d'importantes économies sur la consommation d'énergie de leur habitation.

1/ Consultez les pages décrivant dans le détail le projet. Toutes les études sont en ligne.

2/ Logements : ► le studio de gauche peut accueillir le technicien supérieur option génie thermique à recruter par la mairie ► le logement T3 de droite peut être le logement du gardien de Beauséjour.

facade_avant_ecorche_V16juil13_V2.jpg

facade_arriere_ecorche_V16juil13_V2.jpg

Remarque : une première présentation du projet Beauséjour avait été faite dans le bulletin spécial "La Plume" de juin 2009 et devant les 2 commissions communales "travaux" et "efficacité énergétique & CO2" en juin 2010.


► Jardin Beauséjour

Constat : le jardin Beauséjour est un splendide espace en plein coeur de village mais très peu fréquenté par le public car dénué de tout pôle d'attractivité. Qui d'entre vous pourtant est allé se promener dans ce jardin magnifiquement entretenu ?

inaugur_gloriette-juin13V2.jpg

Inauguration gloriette / juin 2013

Préconisations : continuer à soutenir l'action et la compétence de l'association des Jardiniers de Beauséjour. L'association perpétue des gestes dont les cartes postales gardent la mémoire.

arroseur_beausejour_V2redu.jpg

La gloriette 100 ans auparavant


► Attractivité : activité commerciale pour la  Maison Barras

 Constat : le bâtiment Barras a été ravalé en 2009. Le bâtiment est situé à un emplacement stratégique entre les rues Leclerc et Cazeaux : on peut élargir le lieu de vie du coeur de village par une utilisation pertinente de Barras : il faut en faire un lieu ouvert afin de générer de l'attractivité vers le site Beauséjour  : une activité commerciale tirant bénéfice de l'implantation dans un parc arboré et intéressant a priori toutes les générations apparaît la solution idéale (on rappelle que le projet Beauséjour prévoit un logement de gardien du site Beauséjour).

Préconisations (rédigé en juin 2013 et toujours d'actualité) : Compte tenu de l'implantation "stratégique" du bâtiment en terme d'attractivité, il est préconisé à la commune de céder la maison Barras (sans engager de nouveaux travaux pour réduire les dépenses communales et laisser ainsi toute liberté d'agencement au futur commerçant) pour en faire une buvette-sandwicherie avec terrasse ouverte sur le jardin Beauséjour et l'espace jeu pour enfants. Cette activité commerciale garantira toute l'année un flux de visiteurs sans générer de coût de fonctionnement pour la commune.

Barras_terrasse_jeux_V2.jpg

Cette cession (ou mise en location bail commercial) générera des recettes pour l'aménagement global des trois sites Charmilles / Charles De Gaulle / Beauséjour.

Remarque : les sandwichs pourraient être réalisés en partenariat avec les boulangeries de Mandres. Une telle activité pour Barras peut créer un lieu de convivialité pour toutes les générations et rester assez complémentaire des activités existantes des restaurants de Mandres. 

Actualité (août 2013) : un panneau de chantier apposé le 8 août 2013 indique le lancement par la commune des travaux d'aménagement intérieur avec réalisation d'un logement pour le personnel communal au 1er et une salle de réunion communale au rez-de-chaussée.

Remarque des énergéticiens : l'Institut ne dispose pas d'éléments sur la mise en oeuvre éventuelle d'équipements performants (exemples : planchers chauffants, chauffage basse température, PAC (pompe à chaleur), vitrages performants, isolation renforcée des combles, ventilation double flux,... ; quelle sera la classe énergétique finale (A à G), type d'énergie utilisé pour ECS (eau chaude sanitaire), etc..). Tous ces éléments conditionneront la facture énergétique annuelle future du bâtiment que supportera la collectivité.

Préconisations : Réaliser (ou faire réaliser gratuitement par l'architecte maître d'oeuvre) une évaluation de la performance énergétique du bâtiment Barras rénové à l'aide de l'outil Guide Réno en ligne sur le site afin de préciser classe énergétique de la maison Barras. Cela ne prend que quelques minutes. Guide Réno fournira une évaluation des consommations énergétiques annuelles du bâtiment. A défaut, l'Institut Beauséjour peut faire cette évaluation sous réserve de disposer des éléments pour renseigner le simulateur.

Financement communal (1er octobre 2013) : il a été indiqué lors du Conseil municipal du 30 septembre 2013 que le coût des travaux (hors études) en cours de rénovation de Barras par la commune était de 276 000 euros HT. On rappelle que les travaux de réfection de la toiture et ravalement réalisés en 2010 étaient de l'ordre de 60 000 euros HT.


► Ancienne Mairie

Préconisations : sans exclure d'autres activités pour les autres salles (halte garderie ?), il apparait pertinent de continuer à utiliser certaines salles de la mairie pour la bibliothèque municipale (la fréquentation de la bibliothèque n'est pas suffisante pour envisager de la déporter sur le site Beauséjour : la bibliothèque doit rester à proximité immédiate des commerces et du centre) ; compte tenu du nombre croissant d'ouvrages, la bibliothèque pourrait éventuellement occuper une salle supplémentaire (une des classes actuelles). De plus le goût des livres intéresse toutes les générations.

Remarque 1 : actuellement la bibliothèque ne peut accepter faute de place les ouvrages de donateurs bénévoles mandrions : il lui serait possible du fait disponibilité de place, d'accepter certains ouvrages (souvent classiques) pour le plus grand bonheur des lecteurs et des enfants en recherche d'exemplaire demandé par leur école durant la scolarité ! 2/ En terme de recyclage "écocitoyen", des ouvrages scolaires ou classiques régulièrement donnés par la population pourraient être stockés en vue de leur acheminement via une association bénévole par container vers un village francophone d'Afrique d'un pays du Sahel / Sahara : "l'école, c'est la vie".

Idée : outre la bibliothèque municipale, remettre le Bureau du Maire et/ou la salle du Conseil municipal et des mariages dans l'ancienne mairie...

Remarque 2 (novembre 2013) : l'Institut Beauséjour n'a pas développé la proposition de maintenir tout ou partie de l'école primaire sur la place Charles de Gaulle puisqu'au stade de l'équipe municipale actuelle, la décision de transfert aux Charmilles est considérée comme actée.

ancienne_mairie_V23juil13_V2.jpg


► Place Charles de Gaulle : espace piétons / Rond point routier / places de stationnement (***)

cart_post_brouetteV2redu.jpg

rond pointV3.jpg  

Un banc public comme glissière de sécurité !

Constats : la place Charles de Gaulle est désormais un parking assorti d'un giratoire qui ne dit pas son nom, la voie d'accès au parking étant désormais utilisée comme une véritable rue.

Préconisations : 1/  En matière d'aménagement, ne pas raisonner exclusivement "voitures" : penser également aux piétons 2/ Aménager la place Charles de Gaulle pour reconstituer une place piétonne sans supprimer les mouvements de véhicules : pour ce faire restreindre la dimension du "giratoire " pour reconstituer une place rendue aux piétons 3/ Penser globalement les possibilités de stationnement sur la zone. La dizaine de places de stationnement supprimée correspond aux places actuellement utilisées par les enseignants et les parents d'élèves et sera récupérée rue Rochopt et sur le site des Charmilles de la nouvelle école 4/ Etudier la faisabilité de ramener le petit marché du mercredi et samedi sur la place piétons réhabilitée.

giratoire_V23juil13_V5.jpg

REMARQUE : Plusieurs visites sur place ont été opérées par les ingénieurs de l'Institut et confirment la faisabilité (rayons de braquage,...). Le coût des travaux de reprise de chaussées sera limitéune grande partie des surfaces pouvant être conservée (voie bus vers Brunoy inchangée). Il n'y aurait pas de décaissement général à prévoir mais seulement au droit des bordures d'une partie du trottoir séparant la voie bus et le parking (voir ci-dessous). La place restituée au piétons pourrait être dans un premier temps par souci d'économies ceinturée par des plots PVC (de 50 cm de hauteur) lestés afin d'empêcher véhicules de pénétrer. Ceci donnerait à la collectivité le temps de "penser" de manière concertée l'aménagement de la place piétonne.

Les photos ci-dessous donnent tous les repères nécessaires pour le projeteur.

(***) Actualité août 2013 : la reprise par la commune en juillet 2013 et la réfection des places de parking existantes le long de la rue des Roses devant l'ancienne mairie s'intègre sans problème ni travaux dans l'aménagement proposé ci-dessus de la place.

simu_place_Ch_de_Gaulle_V15juil13_V2.jpg

2/ S'interroger sur le devenir des deux bâtiments récents de l'actuelle école primaire juste derrière l'ancienne mairie (voir photo ci-dessous). Il pourrait être envisagé, dans le cadre de la réalisation de logements sur l'emplacement de la salle Ravier, de libérer l'espace pour reconstituer des places de parking supprimées côté rond point Charles de Gaulle.

Remarque : Si les deux bâtiments derrière l'ancienne mairie étaient conservés, la cour de l'école pourrait accueillir des places de parking privées (ceux des logements nouveaux "Ravier" par exemple) avec accès par la rue Cazeaux.

jardin_B_&_bat_arriere_mairie_V3.jpg

parkings_arriere_mairie_V3.jpg

Préconisations : Un bilan précis devrait être fait de l'utilisation des places de stationnement en journée place Charles de Gaulle et rue Rochopt. En effet, plusieurs places sont utilisées en journée par des usagers des transports en commun (lignes C de bus et RER) venant de communes voisines (77 notamment) se rendant à Paris. Des places en centre ville se trouvent ainsi stérilisées en journée.


► Salle Ravier / Logements nouveaux à réaliser sur le périmètre public afin de générer de la vie... et des recettes pour la commune

ravier existant_V2.jpg

Constats : a/ la salle Ravier est un bâtiment vieux et de piètre qualité ("baraque Algéco") pourtant situé en plein coeur de village  b/ il n'y a pas de pénurie de locaux municipaux à Mandres depuis l'acquisition de la Ferme de Mandres c/ l'emplacement de la salle Ravier peut être esthétiquement et financièrement valorisé en y réalisant quelques logements.

Préconisations : Céder l'emplacement de la salle Ravier pour y faire réaliser un petit ensemble de 8 à 10 logements s'inscrivant en L en prolongement de l'ancienne mairie (R+2 étages) (en respectant bien sûr les 2,5 m de distance par rapport à la limite séparative de parcelle publique conformément au PLU). 

Privilégier les logements de type studio ou T2 afin d'en avoir un maximum et de pouvoir les rendre accessibles financièrement notamment à des jeunes (beaucoup d'enfants de mandrions ne peuvent devenir primo accédants et rester à Mandres) ou des familles monoparentales et de limiter le nombre de places de stationnement par logement. La proximité des bus STRAV constitue un atout majeur pour la commercialisation des logements.

logts_Ravier_V23juil13_V4.jpg

Une extension du nouveau bâtiment à usage de logements (pour faire un T) pourrait être envisagée lorsque l'école primaire aura entièrement déménagé et s'il était décidé de démolir les deux bâtiments derrière l'ancienne mairie.

Ravier_arriere_V23juil13_V4.jpg


► Création de commerces en pied d'immeuble

Le rez de chaussée du petit immeuble remplaçant la salle Ravier pourrait très bien accueillir un ou deux petits commerces.

Plus généralement, une réflexion pourrait être menée pour réaliser d'autres commerces en continuité entre l'actuelle salle Ravier et la rue Gal Leclerc afin de redonner totalement vie et sens à la place Charles de Gaulle. Le schéma ci-dessous ne préjuge pas du nombre de commerces susceptibles d'être suscités. La municipalité devra être très vigilante sur le type de commerces afin que ceux-ci soient viables (pas de librairie ni "fringues" non viables compte tenu de la zone de chalandise très locale) et complémentaires des commerces de la rue Leclerc et non des doublons. Pas question de tuer les commerces existants mais au contraire rendre centre ville commercial plus complet. Là aussi chacun peut exprimer ses idées.

commerces_V23juil13_V4.jpg


► Arrêts bus C1 et C2 place Charles de Gaulle et rue de Boussy

Constats : l'arrêt de bus C1 de Brunoy vers Boussy est actuellement déporté à plus de 100 mètres laissant la plus grande part des usagers désirant rejoindre Mandres parcourir un long chemin par tous temps et traverser la rue avec peu de visibilité. Compte tenu de l'engorgement de la gare RER de Brunoy, de plus en plus d'usagers préfèrent rejoindre la station "amont" de Boussy et vont à cet arrêt situé sur un trottoir exigû.

Préconisations : positionner les deux arrêts de bus au niveau de la place Charles de Gaulle et non à 100 mètres de la place pour le sens Brunoy Boussy.

BUS_V23juil13_V4.jpg


► Nouvelle Ecole primaire des Charmilles (rédigé en juin 2013)

Remarque : il est considéré pour le présent débat citoyen que la décision est prise de réalisation de l'école primaire : le dossier communal est au stade de la consultation. Le débat se borne simplement à formuler des préconisations pour que le projet soit cohérent avec le traitement du coeur de village et s'inscrive dans la démarche globale de réaménagement du centre ville.

Remarque (rédigé en juin 2013): l'Institut Beauséjour, apolitique, ne souhaite pas interférer sur la décision politique prise de s'engager sur un PPP, mais se borne à formuler des conseils au décideur. Ainsi, au delà de l'avis recueilli via la préfecture auprès des fonctionnaires de Bercy (mission PPP) sur le montage financier, il préconise fortement de bien prendre la mesure de tous les engagements financiers, techniques et économiques résultant de cette décision...


►Vision d'ensemble des projets présentés Beauséjour / Place Charles De Gaulle

VISION_ENSEMBLE_V23juil13_V4.jpg


► Voie piétonne inscrite au PLU

Constat : extrait PLU Mandres zonage UD : "les voies repérées au plan de zonage devront être préservées en application de l'article L 123-1-5-6° du code de l'urbanisme afin de pérenniser le maillage de liaisons douces existant."

Plusieurs sentes piétons existent dans Mandres et, au même titre que les cours progressivement réhabilitées, contribuent au charme de notre village.

Préconisation : la reconstitution d'une petite voie piéton peut contribuer à rééquilibrer le centre de vie de Mandres ; il sera notamment possible de faire une pause minute en voiture dans la rue Cazeaux pour aller faire ses courses le matin ou le soir dans les commerces de la rue Leclerc.

PLU_voie_pieton_V9juil13_V2.jpg projet de voie piétonne : pastille 11


► Voici Mandres-les-Roses vu du ciel en 2012 : alors rendez-vous sur Google Maps en 2020... C'est possible ?

Googlemap_16juil13_V2.jpg

Source : Google Maps